Alginate de calcium

Origine végétale

Goemoniers

Stop Hémo ouate, pansements et poudre est une gamme bio-active, d’origine végétale à base d’alginate de calcium, molécule présente dans les algues marines.

Depuis la nuit des temps, les propriétés hémostatiques et cicatrisantes de l’alginate de calcium sont connues des marins. Constatant que la substance libérée par une algue arrêtait le sang, ils utilisaient déjà les algues comme traitement de choix pour la cicatrisation de leurs plaies.

Les propriétés hémostatiques et cicatrisantes de l’alginate de calcium ont été ensuite scientifiquement démontrées à partir du XIXe siècle.

 

De quelles algues s’agit-il ?

L’alginate de calcium provient d’une algue brune appelée Laminaria Hyperborea que l’on trouve sur les côtes des mers froides.

Une origine 100% végétale

 

Comment passe-t-on des algues à la gamme Stop Hémo ?

Procédé : des algues à  la gamme Stop Hémo

  1. Les sels d’alginate qui se trouvent dans les tiges des algues brunes sont extraits.
  2. On procède ensuite à la purification pour obtenir une solution d’alginate de sodium.
  3. On passe l’alginate de sodium dans une solution de chlorure de calcium pour obtenir des fibres.
  4. Dans ce mélange, les ions sodium issus des sels d’alginate vont se libérer dans la solution et les ions calcium, présents dans le chlorure de calcium vont se fixer sur les fibres : c’est ce qu’on appelle l’échange ionique.
  5. Ainsi, on obtient des fibres contenant des ions calcium que l’on peut ensuite transformer pour obtenir de la ouate ou de la poudre d’alginate de calcium.

 

Pourquoi a-t-on besoin de calcium ?

Bienfaits au niveau des plaies ; le calcium est un facteur essentiel de la coagulation ; il permet l’arrêt des saignements.

Il contribue également à la cicatrisation par l’activation de certaines cellules.

 

Comment fonctionne l’alginate de calcium au niveau des plaies ?

IonsLe sang ou le liquide jaunâtre qui peut parfois apparaître au niveau d’une plaie (appelé exsudat) contient des ions sodium.

Lorsque l’on place les fibres d’alginate de calcium sur la plaie, les ions sodium contenus dans le sang vont immédiatement être absorbés par les fibres d’alginate de calcium. A l’inverse, les ions calcium contenus dans les fibres vont être relâchés à  l’intérieur de la plaie. C’est un échange ionique !

L’apport de calcium au niveau de la plaie va permettre :